ours-idefisc

Idefisc — Actualités fiscales

Editorial : Les paradis fiscaux contre … le « cartel de l’enfer »

Avec leur coutumière arrogance, les pays les plus taxés de la planète, avec à leur tête la France et l’Allemagne, lancent une nouvelle offensive contre ceux qui le sont le moins : les paradis fiscaux.

Prenant pour prétexte la crise financière, dans laquelle les paradis fiscaux n’ont pourtant pas la moindre responsabilité, ils poussent à une réglementation internationale obligeant les paradis fiscaux à mettre fin au secret bancaire et à coopérer avec les administrations des pays les plus taxés. Ceux-ci sont chargés d’avantages comparables à des membres d’un « cartel » pratiquant des prix élevés, et voulant éliminer toute concurrence. En l’occurrence, c’est clairement au mépris de la souveraineté des paradis fiscaux, dont la population a librement choisi un système protégeant mieux que les autres des droits aussi fondamentaux que le droit de propriété, ou la protection de la vie privée, fusse face à l’Etat et notamment à des Etats étrangers. Le secret bancaire n’est rien d’autre qu’un mode de protection de la vie privée, protégé par l’article 8 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme. Ce texte permet aux Etats d’y déroger dans certains cas, dont « la nécessité pour le bien-être économique du pays ». Personne n’a jamais démontré qu’il était nécessaire pour le bien-être économique d’un pays de lever le secret bancaire, et la prospérité caractéristique des pays qui protègent ce secret – et qui sont quasiment tous des Etats irréprochables sur le plan de la défense des libertés – montre le contraire. Mais quoi qu’il en soit, la règle est la protection du secret, et les Etats ne se voient accorder par la Convention Européenne des Droits de l’Homme, que le droit, et jamais l’obligation, d’y déroger.

Ce que font les grands Etats de l’Union Européenne, ce n’est pas lutter contre la fraude fiscale, c’est s’attaquer aux libertés fondamentales de leurs propres citoyens.

Auteur : Thierry Afschrift

ours-idefisc
Idefisc — Actualités Fiscales
©2003-2019 Idefisc & Words and Wires W3validator