ours-idefisc

Idefisc — Actualités fiscales

Editorial : Se préparer au pire

Les gouvernements, et notamment le gouvernement belge, qui n’ont pas profité des années d’expansion économique pour réduire les taux d’imposition, se préparent à les relever dans les prochains mois ou dans les prochaines années, pour faire face à leurs dépenses inconsidérées.

En Belgique, il faut craindre une augmentation de la taxation sur les revenus mobiliers et, sans doute, sur les tranches les plus élevées de l’impôt des personnes physiques : les cadres seront, comme toujours, les premières victimes.

L’acharnement mis à lutter contre les paradis fiscaux montre qu’on se prépare à durcir encore l’enfer que représente le système fiscal belge.

Comme toujours, c’est dans l’optimisation fiscale, et notamment dans l’internationalisation des patrimoines et des activités, que l’on pourra trouver des moyens de réduire légalement les charges qui deviennent de plus en plus insupportables.

C’est sans doute aussi parce que nos gouvernants le savent qu’ils se montrent actuellement aussi agressifs envers tous ceux qui ont du droit fiscal une autre conception que celle des administrations.

Auteur : Thierry Afschrift

ours-idefisc
Idefisc — Actualités Fiscales
©2003-2019 Idefisc & Words and Wires W3validator